Une surface lisse peut cacher des rugosités !

surface lisse hygiene laboratoire prévention bactérie

On utilise souvent le terme de « surface lisse non poreuse » pour évoquer l’aspect hygiénique des revêtements muraux. Mais cette notion n’est pas si évidente à appréhender. En effet, quand peut-on vraiment parler de « surface lisse » ?

Une surface lisse d’apparence :

On peut facilement se faire une idée de la rugosité d’une surface rien qu’en la regardant : si elle est lisse, on n’apercevra pas de creux ni de bosses, et elle réfléchira la lumière. Une surface rugueuse quant à elle paraîtra plus mate, et les anfractuosités seront plus ou moins visibles. Cependant, entre deux surfaces d’apparence lisse, un classement « de visu » devient plus compliqué à réaliser. Pourtant, il est très important de recouvrir ses murs avec des surfaces les plus lisses possibles.

Des différences non-visibles mais impactantes :

Prenons une surface PVC classique. Elle semble lisse, l’œil n’est pas attiré par des trous et des bosses visibles, et elle réfléchit la lumière.

Pourtant, si on la compare à une surface de faïence par exemple, et que l’on réalise des mesures de rugosité à l’aide d’un profilomètre, on constate que les valeurs de rugosité sont très différentes. La faïence va avoir une rugosité Ra d’environ 10 nm selon la finition, quand le PVC va se placer à 800 nm : 80 fois plus élevée ! La faïence est donc beaucoup plus lisse. Dans son cas, cependant, le souci va se poser au niveau des joints très rugueux, beaucoup moins présents sur le PVC.

De même, entre certains produits d’usage similaire, les différences sont très grandes. Les panneaux isothermes thermolaqués sont très utilisés en industrie agroalimentaire. Ils présentent pourtant une rugosité d’environ 400 nm, quand des panneaux polyesters très lisses et brillants seront aux alentours des 30 nm.

surface lisse hygiene laboratoire prevention bactéries
Comparaison de rugosité entre deux surfaces différentes

Un choix en connaissance de cause :

On comprend vite que pour deux surfaces d’apparence quasi équivalente, les surfaces les plus rugueuses vont retenir beaucoup plus les salissures et favoriser l’accroche bactérienne, quand les plus lisses permettront un nettoyage plus aisé, et lutteront contre la prolifération des biofilms.
Les fabricants et revendeurs communiquent peu sur ces propriétés, alors il conviendra de poser les bonnes questions lors du choix d’un revêtement mural !
 

Pour aller plus loin

  • Adhérence des surfaces lisses et rugueuses

 

CONTACTEZ-NOUS POUR EN SAVOIR PLUS :

Envoyez-nous un message
Laissez-nous un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.