Lexique des environnements à hygiène contrôlée

Hygiene laboratoire bactérie prévention environnements à hygiene controlee

Soumis à des contraintes d’hygiène extrêmement strictes, les environnements à hygiène contrôlée – tels que l’industrie pharmaceutique, les métiers de la santé, et les milieux de l’agroalimentaires et des cuisines professionnelles – nécessitent une maintenance particulièrement poussée.

Par le biais d’un petit lexique, nous vous proposons dans cet article un récapitulatif de différents sujets-clé développés autour de ces problématiques dans le blog Hygiène en Laboratoire.

Bactérie

Les bactéries sont les premières formes de vie apparues sur Terre, il y a des milliards d’années. Ce sont des microorganismes unicellulaires “procaryotes”, c’est-à-dire dépourvus de noyau, contrairement à nos propres cellules.
Il existe plusieurs moyens de lutter contre les bactéries : les produits biocides, qui vont attaquer celles-ci et les tuer (des désinfectants, ou des surfaces antibactériennes peuvent avoir ces propriétés), ou bien les surfaces qui vont empêcher les bactéries d’adhérer, limitant alors ainsi leur prolifération.

Biofilm

Lorsque les bactéries se trouvent dans un environnement favorable, elles se multiplient pour former des colonies et créer un biofilm entouré d’une matrice. Alors bien ancrées, et de plus en plus nombreuses, il devient très difficile de les combattre car elles ont eu le temps de se protéger efficacement contre les attaques extérieures, comme les désinfectants ou les antibiotiques.

ATP-métrie

Méthode de détection des bactéries à lecture quasi instantanée. Il s’agit de mesurer la lumière produite par les bactéries prélevées. Cette solution permet de détecter rapidement une contamination mais nécessite d’être complétée si l’on souhaite des mesures précises telles que le type ou la quantité de bactéries présentes.

Surfaces antibactériennes

Autre approche pour se débarrasser des bactéries, qui consiste à utiliser la surface elle-même au lieu de produits désinfectants. Il existe deux sortes de surfaces antibactériennes : les surfaces biocides, ou bactéricides, qui contiennent des substances à même de tuer les bactéries ; les surfaces bactériostatiques, qui vont empêcher les bactéries d’adhérer à leur surface afin d’éviter qu’elles s’accrochent et se multiplient pour former un biofilm.

Zones à Atmosphère Contrôlée (ZAC)

Salles propres qui nécessitent d’être maintenues à une pression, une température ou/et une hygrométrie donnée. Et à un taux de particules dans l’air le plus faible possible. Un classement, de la zone A (la plus exigeante) à la zone D, détermine le degré de tolérance de particules en fonction de leur utilisation.

La désinfection par voie aérienne (DSVA)

Méthode de décontamination qui repose sur la vaporisation d’un désinfectant dans l’air, pour qu’il vienne se déposer sous forme de vapeur, puis de microgoutelettes, sur toutes les surfaces à l’air. La substance la plus utilisée est le peroxyde d’hydrogène car elle ne nécessite pas de rinçage.

 

Pour aller plus loin :

 

 

CONTACTEZ-NOUS POUR EN SAVOIR PLUS :

Envoyez-nous un message
Laissez-nous un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *