Les nouvelles techniques de nettoyage

Nouvelles techniques de nettoyage

Comme nous l’avons vu dans l’article traitant des méthodes de nettoyage en laboratoire et en agroalimentaire, le nettoyage des sites agroalimentaires et des laboratoires obéit à des règles strictes et des principes reconnus. Mais de nouvelles techniques de nettoyage émergent pour faire gagner en temps, en efficacité ou diminuer le risque de corrosion des surfaces. Faisons le point sur quelques-unes de ces solutions.

Des exemples de solutions de nettoyage alternatives

Nous présentons ici une liste non-exhaustive de solutions utilisées pour éviter l’usage trop intense de détergents agressifs :

Le nettoyage aux enzymes

En remplacement des détergents alcalins très agressifs pour l’environnement de travail, une des solutions de plus en plus employées en usine agroalimentaire est l’utilisation de solutions enzymatiques pour détruire les biofilms. En effet, les enzymes permettent de dégrader la couche de protéines grâce auxquels les biofilms adhèrent aux surfaces. Elles sont très efficaces, même à faible concentration et température basse, et demandent moins d’eau de rinçage.

La cryogénie

La cryogénie est une technique de nettoyage mécanique, permettant de décoller des salissures très incrustées des surfaces, avec de la neige carbonique projeté à haute vitesse, qui se pulvérise et se sublime après détachement des saletés. Ce nettoyage est très efficace, mais requière du matériel spécifique, il n’est pas donc pas utilisé en routine, mais plutôt pour un décrassage annuel des installations.

 

Le nettoyage par cryogénie
Nettoyage par cryogénie : nouveau génie du propre ? (ConsoGlobe)

 

Le nettoyage par vapeur sèche saturée

Le principe est le suivant : de l’eau est mise à très forte pression, puis chauffée bien au-delà de 100°C. Ensuite, la vapeur obtenue est projetée contre les surfaces à traiter. Cette vapeur va dissoudre les graisses, et pénétrer dans les moindres recoins. On utilise ainsi beaucoup moins d’eau qu’avec le nettoyage traditionnel, et pas ou peu de produits détergents ou désinfectants.

Ce nettoyage est donc économique et écologique, mais il est nécessaire d’acquérir un équipement spécifique assez onéreux.

 

La DSVA pour l’agroalimentaire

Cette méthode n’est pas nouvelle dans l’univers des laboratoires et salles blanches, mais elle fait doucement son entrée en agroalimentaire. Il s’agit d’utiliser du peroxyde d’hydrogène (plus connue sous le nom d’eau oxygénée) en vapeur ou microgouttelettes, pour désinfecter toutes les surfaces présentes dans la pièce à nettoyer. Le peroxyde d’hydrogène vient se déposer sur les surfaces, et tuer bactéries, virus et champignons. Puis il se décompose en eau et dioxygène, ne laissant pas de produits toxiques dans l’atmosphère.

En agroalimentaire, cette solution est envisageable uniquement dans des petites pièces de production, ou dans une zone restreinte, pour désinfecter une ligne par exemple. Il est par contre nécessaire que les surfaces résistent à ce traitement corrosif.

Nouvelles techniques de nettoyage : des solutions d’avenir

Pour le moment encore peu utilisées, ces solutions devraient être mises en place de plus en plus couramment dans les protocoles de nettoyage de routine. En effet, malgré un investissement de départ plus élevé, elles permettent d’utiliser moins d’eau, moins de produits de nettoyages. Les risques de corrosion étant limités pour la plupart, le changement des équipements et surfaces murales et de plafonds devient moins récurrent.

Les solutions de nettoyage alternatives peuvent donc être très rentables sur le long terme.

 

Pour aller plus loin :

  •  Qu’est-ce qu’une enzyme (C’est pas sorcier)

 

  • Nettoyage Agroalimentaire classique vs Nettoyage vapeur

 

CONTACTEZ-NOUS POUR EN SAVOIR PLUS :

Envoyez-nous un message
Laissez-nous un commentaire

2 commentaires

  1. Très intéressant.
    Je travaille en milieu hospitalier, nous utilisons essentiellement le peroxyde d’hydrogène. A tort très certainement à la lecture de votre article.
    Cordialement,
    Jean Michel

    1. Bonjour Jean-Michel, et merci pour votre commentaire! Le peroxyde d’hydrogène est effectivement très employé dans votre secteur, mais comme décontaminant, et non pas pour nettoyer les surface de leurs salissures. Il vient souvent en complément d’une étape de nettoyage plus basique. Bonne journée à vous! Sophie Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.