Les bactéries en Santé : infections nosocomiales

Hygiene laboratoire prévention bactéries infections nosocomiales staphylocoques

Les infections nosocomiales sont souvent provoquées par des bactéries indésirables, présentes dans les hôpitaux. Elles sont multiples, et nous allons dans cet article lister les plus courantes.

Infections nosocomiales : des sources multiples

Dans les hôpitaux, on trouve divers réservoirs disséminant des bactéries dans l’environnement, qui sont classés en deux catégories :

  • Environnementaux : eau, matériel, linge, air, surfaces…
  • Humains : flore humaine dite commensale, infections des patients, produits biologiques divers.

Tout agent infectieux peut être responsable d’une maladie nosocomiale, et ce sont le plus souvent des bactéries qui sont en cause.

Quelles bactéries ?

Hygiene laboratoire prévention bactéries maladies nosocomiales microorganismes
Principaux microorganismes responsables des infections nosocomiales (source : Les infections nosocomiales : principaux agents responsables, Boye CS, Sow Ai)
  • En premier lieu, on trouve les Entérobactéries, qui sont dominées par l’espèce Escherichia coli (E. Coli), responsable d’infections urinaires et bactériémies nosocomiales. Ces bactéries appartiennent normalement à la flore digestive habituelle et peuvent contaminer l’eau ou des circuits supposés stériles.
  • Les staphylocoques (notamment S. Aureus) sont des bactéries à Gram positifs. On les trouve couramment sur la peau sans qu’il y ait infection. Ils sont très résistants en milieux extérieurs. Ils sont souvent en cause dans les infections nosocomiales sur cathéter, les pneumonies, les infections des sites opératoires. Les Souches Méthicillino-Résistantes (SARM) sont multirésistantes, et donc très difficiles à combattre, ce qui peut occasionner des épidémies dans les hôpitaux touchés.
  • Les bactéries du type Pseudomonas (notamment P. Aeruginosa) sont présentes dans le tube digestif humain. Mais ce sont également des germes présents danse les environnements des zones humides et chaudes. Ce sont des bacilles à Gram négatifs. Elles sont responsables d’infections nosocomiales multiples comme les pneumonies, les infections de sites opératoires, etc… Ce sont des Bactéries multi-résistantes , tout comme les staphylocoques, du fait de leur résistance naturelle à plusieurs familles d’antibiotiques à la fois.

Combattre les maladies nosocomiales

Ces trois types de bactéries sont difficiles à combattre, car très présentes dans l’environnement et l’humain. Certaines présentent des multi résistances qui en font un vrai problème de santé publique dans les hôpitaux.

Les établissements de santés ont mis en place des moyens de prévention poussés pour venir à bout des infections nosocomiales. Avec notamment les CLIN (comités de lutte contre les infections nosocomiales), présents dans chaque hôpital et qui veillent au respect des bonnes règles d’hygiène.

Des contrôles sont menés très régulièrement pour détecter la présence des bactéries indésirables et déclencher des protocoles de stérilisation, ou de prévention. Enfin, les hôpitaux doivent veiller à garder leurs locaux dans un état de salubrité optimal, permettant des nettoyages et décontaminations rapides là où c’est nécessaire.

Pour aller plus loin

    • Infections nosocomiales : de quoi fouetter un S.H.A.
    • Lutter contre les infections nosocomiales : priorité à l’hygiène des mains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.