Le classement M ne disparaîtra pas

Le classement « M » français ne disparaîtra pas. Mais pourquoi ? En effet, les Euroclass ayant fait leurs apparition en 1988, pour quelle raison les deux classements seraient-ils maintenus en « doublon » ?

Raison pratique

Le classement M est arrivé bien avant la notion d’Europe et permet à une entreprise de faire reconnaître le classement de réaction au feu de ses produits pour la France (uniquement). Il évite à une société qui a un marché restreint à la France de devoir passer une procédure de classement plus contraignante pour l’Europe, qui ne va pas lui être utile.

En revanche, une société qui vise un marché Européen, passe directement sur les Euroclass, cela lui évite de faire les démarches dans chacun des pays. Démarches compliquées sans garantie de réussite dans 100% des pays.

Raison financière

Le classement M est moins cher que l’Euroclass. Si l’entreprise qui fait la demande de classement doit le faire pour plus de x pays, c’est l’Euroclass qui sera largement plus économique.

Raison technique

L’Euroclass est le rassemblement des exigences communes des pays de la zone Europe. Il n’y a pas de correspondance directe entre le classement M et les Euroclass, ce sont des équivalences. Même si la majorité des entreprises basculent vers l’Euroclass, le classement M sera maintenu, c’est certain.

Le classement M et les Euroclass

Le classement M définit la façon dont un matériau va se comporter face au feu. La réaction est définie par les normes françaises de la série NF P92-5XX. Les essais normalisés sont réalisés au sein de centres agréés.

Naissance des Euroclass : le 21 Décembre 1988, la Commission Européenne publiait une directive visant à la suppression des obstacles pour la libre circulation des Produits de la Construction au travers de l’Europe. Afin que soit rendue possible cette libre circulation, il fallait harmoniser les méthodes d’évaluation des performances de ces produits.
Les Euroclasses sont le résultat des travaux entrepris au sein des instances de la Commission Européenne. Elles constituent un système unifié de méthodes et paramètres d’essais ainsi que de valeurs limites pour les classements.
Leur entrée en vigueur est aujourd’hui effective au travers des normes harmonisées spécifiques des produits de la construction (norme NF EN 13162 pour les isolants en laine minérale) et de l’arrêté du 21 Novembre 2002 (publié au journal officiel du 31 Déc. 2002) relatif à la réaction au feu des produits de construction et d’aménagement.

 

CONTACTEZ-NOUS POUR EN SAVOIR PLUS :

Envoyez-nous un message
Laissez-nous un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.