Une nouvelle norme arrive : « Méthode d’évaluation de l’activité bactéricide de base d’une surface non poreuse : PR NF S90-700 »

Afin de remplacer la norme ISO 22196 (version internationale de la norme japonaise JIS Z 2801) que nous évoquions dans un précédent article, les experts du domaine des surfaces antibactériennes se sont réunis pour créer un nouveau standard, qui fait actuellement l’objet d’une enquête publique.


La norme ISO 22196 (JIS Z 2801), inadaptée et obsolète

Comme nous l’avons expliqué dans un précédent article, la norme JIS Z 2801 qui permet de tester l’activité antimicrobienne des surfaces, n’est pas adaptée aux conditions réelles d’utilisation des surfaces biocides. Cette norme japonaise, créée au départ pour les pansements, utilise un protocole qui implique de tester les surfaces dans une atmosphère saturée en humidité, à une températue de 35°C, dans l’obscurité et avec un temps de contact long (24 heures). Utilisée pour tous types de surfaces antibactériennes, elle n’a plus aucun sens dans la plupart des utilisations (poignées de portes, cuvettes de toilettes, murs, lisses, matériel médical…) ou la contamination se fait avec un contact très court, et avec une température et une humidité ambiante standards. Résultat ? Des surfaces se revendiquant « antibactériennes » en s’appuyant sur la norme JIS Z 2801 peuvent bien souvent se révéler totalement inefficaces en conditions réelles d’utilisation.


Une nouvelle norme pour coller aux besoins des consommateurs

De plus en plus d’objets et matériaux revendiquant des propriétés antibactériennes étant mis sur le marché sans preuve réelle de leur efficacité, il devenait urgent de créer une norme adaptée.

Début 2017, des fabricants de surfaces biocides, des biologistes, et des acteurs du monde de l’hygiène se sont réunis en commission de normalisation à l’AFNOR afin de formaliser ce projet et se mettre d’accord sur les protocoles à utiliser.

Après un long développement, la norme PR NF S90-700 « Méthode d’évaluation de l’activité bactéricide de base d’une surface non poreuse » a passé la phase d’enquête publique, c’est-à-dire la consultation ouverte à toute partie intéressée qui souhaite donner son avis et transmettre des propositions d’amélioration. La parution est maintenant prévue en mars 2019.


Un protocole de test réaliste

Dans cette nouvelle norme, axée sur les surfaces non-poreuses à propriétés bactéricides, le protocole a été élaboré  en collant au plus près à la réalité des contaminations bactériennes manuportées ou aéroportées, tout en garantissant une reproductibilité et une rigueur nécessaire à tout projet de norme NF. On utilise ici un panel de souches bactériennes réfléchi pour être représentatif des différentes populations problématiques présentes dans les environnements de la santé ou de l’agroalimentaire, et le protocole prévoit une inoculation des surfaces durant deux heures, à des températures et taux d’humidité réalistes. La norme permettra d’établir si une surface est bactéricide, avec un seuil de réduction bactérienne en dessous duquel le matériau ne pourra pas prétendre à répondre à la norme.

La norme PR NF S90-700 permettra ainsi aux fabricants et aux consommateurs de mieux appréhender les propriétés des produits antibactériens, et de faire leurs choix de manière éclairée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.