La grille de résistance chimique des matériaux

Hygiene laboratoire bactérie grille résistance chimique matériaux

Résistance chimique des matériaux : lorsque vous réalisez une extension, une construction ou la réfection de vos pièces de production et/ou laboratoires, vous devez être certain que les matériaux choisis résisteront à votre protocole de nettoyage.

Rentrez-vous dans la grille ?

Avant d’investir, il vous faut vérifier différents points en termes de résistance, compatibilité et durabilité des solutions.
Tout fabricant qui se respecte doit avoir un dossier technique complet et conforme. Dans ce dossier, il doit démontrer, entre autres, la résistance de son produit aux différentes agressions chimiques.

Cela concerne toutes les solutions de type acide acétique/chloridrique/citrique/nitrique, etc. Ainsi que les solutions alcalines fortes, tel que l’hydroxyde de sodium (soude caustique) qui sont en général plus corrosives que les acides.

Tous ces produits de nettoyage agissent et réagissent différemment suivant plusieurs contextes que sont la concentration, la dilution, le temps d’exposition, la température.

En fonction de la conjugaison de ces facteurs, les effets peuvent considérablement varier. Les dégâts sur vos investissements peuvent être importants. Vous devez donc exiger, de la part du fabricant, une grille de résistance aux produits et protocoles de nettoyage des matériaux fournis.

Par exemple, un produit de nettoyage peut être présenté comme inoffensif. Mélangé à un second également. C’est seulement si vous rajoutez un troisième produit, ou si vous changez simplement la température d’application, que les effets peuvent être radicalement différent et beaucoup plus agressifs.

La résistance chimique des matériaux : cas de figure

Selon les types de laboratoires et d’industries, les cas de figure sont différents.

En cuisine industrielle

Les nettoyages sont quotidiens. Nous avons constaté que les produits utilisés désinfectent parfaitement, mais ils attaquent également les huisseries pourtant en acier galvanisé. La désinfection à outrance abime le matériel.

En industrie agroalimentaire

Il y a souvent deux huit de production, suivis par huit heures de nettoyage. Les panneaux isothermes qui paraissent anciens, sont parfois victimes de nettoyages dont le rinçage n’a pas été parfaitement réalisé. Les temps d’exposition aux produits désinfectants sont plus longs que ne le prévoit le protocole. Les effets apparaissent peu de temps après avec des dégradations des laques et peintures des panneaux.

En industrie pharmaceutique

Le sujet est encore différent, puisque les nettoyages et désinfections sont réalisés plutôt à la lingette. Les dangers ne viennent pas du nettoyage mais du H2O2, qui pénètre les laques des panneaux dès qu’ils ont reçu le moindre choc, et décolle rapidement complètement les peintures de panneaux.

Dans tous ces différents cas de figure, se faire communiquer une grille de résistance des matériaux aux produits chimiques par le fabricant est indispensable. S’il est sous avis technique CSTB, cela signifie que son dossier aura été contrôlé et qu’il aura fourni obligatoirement les PV qui certifient les tests réalisés. Si ce n’est pas le cas, vous êtes uniquement dépendant du sérieux du fabricant.

Bien choisir son matériau de construction

Bien choisir les produits que l’ont fait installer dans la construction ou les réfections de ses laboratoires et pièces de production est évidement capital.

Avoir connaissance des variations possibles des paramètres d’application de ses propres équipes de nettoyage reste aussi très important.

Entre l’acier, le PVC, l’inox, notre avis va plutôt vers les solutions type composites qui résistent beaucoup mieux que les traditionnels panneaux isotherme ou panneaux sandwich.

Le choix de la qualité est un bon calcul, puisque le composite peut durer, dans un très bon état, trois fois plus longtemps – 10 à 20 ans – là où d’autres matériaux se dégradent dès la cinquième année.

Vérifiez donc que vous rentrez bien dans la grille de résistance chimique des matériaux et faites vos comptes.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.