Différencier les « bonnes » des « mauvaises » bactéries

bonnes ou mauvaises bactéries

Peut-on vraiment affirmer qu’une bactérie est “bonne” ou “mauvaise” ? Faut-il cibler les bactéries à éliminer ? Ses questions peuvent se poser.

Alors, bonnes ou mauvaises bactéries ?

Dans les environnements à hygiène contrôlée, le type de bactérie peut avoir son importance selon les marchés. Dans l’agroalimentaire, on va surtout chercher à se prémunir de Salmonella spp, Staphylococcus aureus, Clostridium perfringens ou Bacillus cereus. Alors que dans les milieux de la santé, les menaces résident particulièrement dans Escherichia coli, Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa.

Néanmoins, il faut aussi considérer que des bactéries peuvent être pathogènes ou non selon leur souche, ou même selon qu’elles se trouvent à un endroit ou un autre du corps humain. E. Coli par exemple est naturellement présente dans la flore intestinale et permet une bonne digestion. Cependant, si elle colonise la vessie, elle peut être la cause de cystites.

Ceci démontre donc qu’une bactérie n’est pas forcément « bonne » ou « mauvaise ». Chercher à détecter tel ou tel type de bactéries peut se révéler une perte de temps. En effet, la caractérisation précise de la flore bactérienne, nécessite des moyens plus lourds que le simple dénombrement global.

Éliminer toutes les bactéries

Le principe d’un nettoyage de surface est le même que celui d’un lavage de main : on ne trie pas, on cherche à supprimer tous types de germes pour être sûrs d’éliminer les pathogènes. L’objectif des protocoles de nettoyage et de dénombrement doit donc être le même : cibler toutes les bactéries. En les éliminant toutes on pense s’assurer d’éliminer les mauvaises .

“Qui peut le plus, peut le moins”! De par leur mode de fonctionnement, les surfaces antibactériennes seront efficaces contre tous les types de bactéries et conviendront aux différents marchés concernés par ces problématiques d’hygiène, que ce soit en agroalimentaire, en cuisine professionnelle ou dans les milieux de la santé.

 

CONTACTEZ-NOUS POUR EN SAVOIR PLUS :

Envoyez-nous un message
Laissez-nous un commentaire

1 Commentaire

  1. Il est vrai qu’on part du principe qu’une bactérie est forcément néfaste, merci à vous de souligner qu’en effet elles ne sont pas toutes mauvaises.
    J’ai tellement l’habitude dans mon travail d’entendre des affirmations erronées sur ce sujet…cependant dans le doute, nous les combattons toutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *