Les dangers des nanoparticules d’argent antibactériennes

Les nanoparticules d’argent sont des agents efficaces pour la lutte contre la contamination bactérienne. Cependant, elles possèdent aussi de nombreux défauts, qui incitent à s’interroger sur leur utilisation fréquente.

Nous avons vu dans un précédent article que les nanoparticules d’argent sont des biocides très efficaces. Elles permettent de se débarrasser rapidement de bactéries qui entrent en contact avec elles. Cependant, cette solution ne doit pas paraître idéale aux yeux des utilisateurs, qui doivent être informés de leurs problématiques spécifiques.

Toxicité des nanoparticules d’argent

Une des problématiques liées aux nanoparticules d’argent vient de leur très petite taille. Si les nanoparticules sont mal encapsulées à la surface d’un matériau, elles peuvent se libérer et s’introduire dans le système respiratoire ou pénétrer la peau. Une fois dans l’organisme, les nanoparticules peuvent pénétrer les cellules, et mettre en danger leur fonctionnement. Les cellules produisent des radicaux libres qui sont habituellement neutralisés avec des antioxydants. Ces substances sont saturées par les ions argent et ne remplissent plus leur rôle. Les radicaux libres s’accumulent donc dans les cellules et provoquent des dysfonctionnements. Notons qu’il faut néanmoins une grande quantité de nanoparticules pour arriver à ce type d’effet.

Problèmes environnementaux

L’autre danger des nanoparticules d’argent se trouve dans sa capacité à bouleverser les écosystèmes. En effet, les nanoparticules d’argent sont très bactéricides. Si elles sont relarguées en grande quantité dans les eaux de rinçage, comme cela peut être le cas concernant les vêtements « antiodeurs » imprégnés de ces substances, elles vont venir s’attaquer aux bactéries contenues dans les stations d’épurations, qui sont vitales pour le bon retraitement des eaux souillées. De plus, les bactéries présentes dans les rivières vont également souffrir de ces agents bactéricides, et leur contribution à des écosystèmes souvent fragiles sera remise en cause.

Enfin, sous sa forme ionique, l’argent est toxique pour les poissons d’eau douce, car il altère le fonctionnement de leur « balance ionique », qui permet initialement aux poissons de maintenir des concentrations d’ions chlore et sodium vitaux pour leurs organismes

Les nanoparticules dans l’opinion générale ?

Ces aspects de dangerosité sont réels, et l’opinion publique est de ce fait peu favorable au développement des produits contenant des nanoparticules. L’aspect psychologique est important et de nombreux fabricants utilisateurs de ces substances préfèrent taire l’aspect « nano » de leurs produits, en parlant bien souvent d’« ions argent » plutôt que de « nanoparticules ». Il convient d’être vigilant et de préférer les produits permettant une bonne encapsulation des nanoparticules d’argent.

 

CONTACTEZ-NOUS POUR EN SAVOIR PLUS :

Envoyez-nous un message
Laissez-nous un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.