Contamination bactérienne, lutter contre les mauvaises habitudes

En bloc opératoire, en industrie pharmaceutique ou en industrie agroalimentaire, il arrive souvent que les produits de nettoyage soient projetés sur les murs. Cependant, ils ne sont pas systématiquement rincés. On l’observe assez facilement car ils laissent des traces de « coulures » sur les murs. Ce ne sont pas les préconisations des fabricants de produits de nettoyage. En fait ce sont les mauvaises habitudes et les protocoles de nettoyage qui ont légitimé ces pratiques courantes.

Pourquoi ces mauvaises habitudes ?

Sur la base qu’un produit qui désinfecte une surface « ne peut pas faire de mal », on ne prend pas la peine de rincer. En réalité, une fois que le produit a coulé et séché sur un mur, il perd de son efficacité. Il forme alors une petite croûte, terreau idéal pour la culture des biofilms.

Autres explications du « non rinçage »:
– économie de main d’œuvre.
– réduction des eaux souillées de certaines industries.

 

…Ces habitudes provoquent de la contamination bactérienne

Si le protocole prévoit un nettoyage tous les jours, le lendemain, une nouvelle désinfection sera faite et une nouvelle couche de sédiments sera rajoutée. J’ai personnellement constaté sur des surfaces en pièce de production des couches opaques sur les surfaces des murs. Cette observation a été faite dans le cadre d’une étude sur le vieillissement des revêtements de murs en production. Nous avons prélevé un morceau de revêtement de mur après un désordre. Une fois le prélèvement nettoyé par notre laboratoire, nous avons constaté que la surface, en dessous de la croûte, n’avait pas vieillie. On peut presque dire qu’elle était protégée par l’importante couche de « croûte ».

Au final, si les protocoles de nettoyages sont bien faits tous les jours, le phénomène décrit ci-dessus sera neutralisé. Si pour une raison X ou Y il est interrompu ou moins bien fait, le biofilm reprendra vie et le risque d’une contamination bactérienne sera effectif.

 

CONTACTEZ-NOUS POUR EN SAVOIR PLUS :

Envoyez-nous un message
Laissez-nous un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.